Trois nouveaux courts extérieurs complètent les installations du plus grand club de tennis du Grand Besançon

Dans l’attente d’éventuelles mesures sanitaires plus restrictives, les clubs bisontins sont toutefois prêts à débuter leur saison. La preuve au B.T.C. qui finalise un important chantier sur trois de ses courts.

Les trois nouveaux courts en gazon synthétique dernière génération seront opérationnels dès le 20 septembre.

Qu’elle est loin l’époque où le Besançon Tennis Club était considéré par ses adversaires comme le club des papys uniquement capables de jouer sur la terre battue. Si l’association - propriétaire de ses installations - dispose encore de deux terrains en mode “Roland-Garros”, elle termine le 20 septembre la réalisation d’un chantier d’envergure : la réfection de 3 courts à l’extérieur en gazon synthétique, une surface de jeu réputée plus rapide… et qui ne salit plus chaussettes et baskets. Coût du projet : 75 000 euros, dont 30 000 financés par la Ville de Besançon, ce qui portera à 10 le nombre de terrains mis à disposition des sportifs, dont 7 courts couverts !
De quoi attirer de nouveaux adeptes de la balle jaune avec le respect des gestes barrières. Du gel hydroalcoolique est positionné à chaque entrée de court, les bancs et vestiaires sont condamnés mais il n’est plus obligatoire de teindre ses propres balles.

Patrick Ayache, président du Besançon Tennis Club.


Chaque année, le B.T.C. accueille en moyenne 410 licenciés, dont la moitié sont des jeunes, attirés par la qualité de l’encadrement. “En effectifs, nous possédons la deuxième école de tennis de la région avec 210 élèves, juste derrière l’A.S.M. Belfort” indique Grégoire Mareschal, moniteur de tennis au club.
Installé au cœur de la ville, à deux pas de la ligne de bus en site propre, l’association sportive a des atouts à faire-valoir. Elle a commencé les inscriptions pour la saison 2020-2021 et va les prolonger en septembre. L’idéal serait d’arriver à 450 licenciés… mais le raisonnable nous fait tabler sur 400. C’est un chiffre en dessous duquel nous ne pouvons pas descendre car étant propriétaire de nos installations, nous devons payer nos charges (électricité, travaux)” indique Patrick Ayache, le président.

Grégoire Mareschal, un des deux enseignants diplômés d'Etat du BTC.

Des idées pour attirer de nouveaux joueurs, le conseil d’administration en a sous la raquette. Ce dernier aimerait créer une zone pour la pratique du padel, un sport de raquette dérivé du tennis se jouant sur un court plus petit, encadré de murs et de grillages. La décision pourrait être prise avant la fin de l’année. Un vrai coup de jeune pour le BTC qui dispose d’une brasserie-restaurant également rénovée et agrandie, le Set.
Parmi les événements à venir, le tournoi des familles fin août suivi du tournoi du club lors de la troisième semaine de septembre. La reprise de l’école de tennis est programmée mi-septembre.

Renseignements et inscriptions sur http://www.besancon-tennis-club.fr/