Le nouveau numéro du Doubs Agricole est disponible. La guerre en Ukraine et ses conséquences sont à la une du magazine édité par La Presse Pontissalienne. La rédaction est allée à la rencontre des acteurs de la filière agricole du Doubs afin de cerner les inquiétudes des uns et des autres face au risque de déstabilisation de tout un secteur économique.

Alors qu'on se croyait enfin sorti de la crise sanitaire, voilà qu'un nouveau drame se joue aux portes de l'Europe, aux conséquences humaines et économiques dont on ne mesure pas encore les répercussions. Envolée du cours du gaz, des carburants, des céréales, des engrais : aucune filière agricole n'échappera au séisme. Seules les productions les plus vertueuses et qui tendent le plus vers l'autonomie parviendront à atténuer l'augmentation des coûts de production induits. Certaines situation pourraient s'avérer dramatiques et nécessiteront une fois encore l'intervention des pouvoirs publics.

Le prix des céréales s'envole.
Le prix de la tonne de colza avait déjà triplé début mars. 

Dans le monde agricole, ils sont nombreux comme Sylvain Marmier qui préside le comité d'orientation économique à la Chambre régionale d'agriculture, à ouvrir le débat sur la souveraineté alimentaire. La guerre en Ukraine met en exergue les faiblesses de notre système dont la performance dépend aussi de celle de nos voisins européens.


Cet article vous est proposé par la rédaction de La Presse Pontissalienne
Abonnez-vous en ligne en quelques clics
Abonnement La Presse Pontissalienne