La ferme du lycée continue de tourner

Avec le beau temps annoncé, les chevaux du lycée seront progressivement mis à l'herbe.

Les élèves confinés chez eux, il fallait bien du personnel pour soigner les moutons, vaches et chevaux utilisés à des fins pédagogiques dans la ferme rattachée à l'établissement.

Cette ferme d'application abrite un cheptel de 60 moutons, 15 vaches et 35 chevaux de selle avec un comtois. Nenni ma foi. Deux salariés : Luc Régnier sur le pôle ovin-bovin et Emeline Rognon sur le pôle équestre s'occupent quotidiennement des animaux. "Habituellement, on est assisté par les élèves qui assurent l'entretien des locaux et les soins aux bêtes. Ils interviennent dans le cadre de leur formation. Ils s'organisent aussi pour assurer des gardes en week-end", détaille Emeline Rognon. Pendant les congés scolaires, le lycée emploie des élèves.
Le confinement a bouleversé l'ordre des choses. "Sur le pôle équestre, on s'est organisé avec une équipe de cinq enseignants pour maintenir le service. Ils interviennent en contrepartie des cours d'équitation qui ont été suspendus à cause de l'épidémie", poursuit Emeline Rognon.
Une trentaine de chevaux sont encore au box, ce qui implique de les sortir chaque matin au paddock pour qu'ils puissent se dégourdir les sabots. Sans oublier les soins et l'alimentation. Cette gestion particulière se fait aussi dans le respect des consignes sanitaires avec les règles de distanciation entre les personnes et l'utilisation du gel hydroalcoolique.
"On n'est pas débordé car on a bien géré notre affaire. Ce week-end, on va encore mettre des chevaux dehors." Si le confinement se prolonge, les deux salariés suppléeront aussi les élèves dans les travaux printaniers de la ferme : clôtures, épandage et autres travaux des champs.

La ferme du lycée abrite des chevaux, des vaches et 60 moutons.