Vincent Martin, président de la  Fédération régionale des Travaux publics ne décolère après l'annonce des ministres qui exhortent les ouvriers du bâtiment à poursuivre l'activité. Il ne veut pas mettre en  danger les salariés. Photo d'archives
"Alors  que le Président de la République assène à la population de rester chez  elle pour faire face à la pandémie (...), les déclarations  ministérielles demandent
au secteur des Travaux Publics de poursuivre  l’activité ?! C’est IRRECEVABLE ! Les chefs d’entreprises sont  responsables et veulent assurer la protection des salariés et de leurs  familles et participer ainsi à la mobilisation collective pour enrayer  la pandémie ! Les Travaux Publics assureront des travaux pour la  continuité du service public, mais il est INCONCEVABLE de « mettre en  danger » les salariés. Nous demandons une prise de position de la part  des responsables politiques en faveur de l’ARRET DES CHANTIERS  immédiatement pour une durée initiale de 15 jours pouvant être étendue à  un mois MINIMUM.