Déjà en difficulté avant, la crise l'a renversé

Depuis mercredi 9 septembre, le bruit de la boule fracassant les quilles ne résonne plus au Bowling franc-comtois situé à Besançon-Thise. Le plus ancien et le plus grand complexe du Grand Besançon met la clé sous la porte. Le gérant témoigne.

Une des 24 pistes.

Les quilles sont tombées. Elles ne se relèveront pas. Triste fin pour le Bowling franc-comtois de Besançon-Thise, le plus ancien de la région, l'un des plus grands aussi. "C'est une page qui se tourne, témoigne Raphaël Miquée, le gérant depuis 28 ans. J'étais en redressement judiciaire depuis la fin 2019 mais l'année 2019 avait été plutôt bonne. Je comptais sur cette année 2020 mais le Covid et le bel été qui n'a pas incité les clients à venir m'ont contraint à fermer définitivement. Cela fait mal, mais c'est ainsi" explique-t-il, résigné, derrière le comptoir de son établissement.

Le site sera vendu.

Créé en novembre 1962, le bowling bisontin fut l'un des plus grands d'Europe avec ses 24 pistes ! Il avait été repris par Didier Miquée, le père de Raphaël. C'était aussi l'un des rares où aucun poteau "n'obstruait" la visibilité des 24 pistes assure le gérant.  
Le fait que plusieurs projets de création de bowlings soient annoncés, l'un à Valentin, l'autre à Chalezeule, a précipité aussi la fin du complexe. La semaine, le bowling était vide. Seuls les week-ends affichaient complets.
Les clubs bisontins sont dans la tourmente car ils n'ont pour le moment plus d'endroit où s'entraîner. La suite à lire dans le prochain numéro de La Presse Bisontine, en kiosque mercredi 30 septembre.