"On voulait lier les valeurs du sport aux valeurs d'entraide"

Le club a organisé en plein confinement un match virtuel GBDH - Covid-19. L'enjeu : vendre des places à 1 euro pour récolter de l'argent à destination des soignants. Pour le premier match à domicile (9 octobre) face à Sarrebourg, le personnel est invité.

Alex Vallet, Sorya Lafranchi, Pierrette Milet, Sacha Bouchillou, Adrien Claire.

Depuis le confinement, les messages ou gestes de soutien affluent au centre hospitalier de Besançon. Après les 300 000 euros versés par la Fondation des hôpitaux de Paris pour le personnel, c'est le club de handball du GBDH (Grand Besançon Doubs Handball) qui a remis 1 060 euros à la direction du CHRU de Besançon mardi 29 septembre. "Cet argent va servir dans le cadre d'un appel à projet intitulé Vivre et Travailler ensemble au CHRU. Tous les agents peuvent proposer un projet qui sera financé s'il est retenu" présente Sorya Lafranchi, en charge du mécénat à l'hôpital.

Pour récolter ses fonds, le club de hand - qui évolue cette saison en Proligue - a eu l'idée originale grâce à son service communication d'organiser un match virtuel contre l'équipe Covid-19. Les places vendues ont rapporté cette somme d'à peine plus de 1 000 euros : "On souhaitait lier les valeurs du sport aux valeurs de l'entraide en faisant participer nos licenciés, joueurs, partenaires..." présentent Antoine Laligant et Mickaël Cordier, membres du club. Les places achetées pour ce match virtuel fonctionneront pour le premier match à domicile contre le promu Sarrebourg (le 9 octobre). Le GBDH invite le personnel soignant à venir y assister.