Ce rendez-vous peut s'adapter aux préconisations du déconfinement

Sous réserve que les orientations gouvernementales soient maintenues, ce rendez-vous théâtral incontournable devrait pouvoir se dérouler à partir du 2 août et non du 29 juillet comme prévu initialement. Une bonne nouvelle.

"Aujourd'hui, je suis optimiste mais réaliste", explique François Roizot qui préside l'association organisatrice du Festival des Nuits de Joux.

Jeudi matin sur France Inter, Franck Riester ministre de la Culture annonçait que certains "petits festivals" pourraient se tenir "à partir du 11 mai", en proposant même que "si des festivals sont adaptés à des jauges petites et qu'il n'y a pas de problème de sécurité, nous les accompagnerons."
Même si rien n'est gravé dans le marbre, cette déclaration met du baume au cœur de François Roizot, président du Centre d'Animation du Haut-Doubs qui organise le Festival des Nuits de Joux. "On garde l'événement mais on le raccourcit de quelques jours pour qu'il commence seulement à partir du 2 août." Pourquoi cette décision ? Un choix économique et réaliste car l'organisateur sait que la part du sponsoring dans le montage budgétaire sera forcément réduite. "Il va nous manquer 10 000 euros de sponsoring."
Aujourd'hui, la plupart des dépenses sont déjà couvertes, notamment les salaires et la prise en charge de l'équipe artistique et technique présente sur le site pendant un mois et demi, le temps de préparer les spectacles à l'amont. "C'est le plus gros poste de dépense. On a aussi renouvelé notre confiance au directeur artistique Damien Houssier qui était déjà aux commandes de la programmation l'été dernier", précise François Roizot, pas réfractaire à l'idée de limiter la jauge à 150 spectateurs par représentation.
De nombreuses incertitudes planent encore sur la manière dont les Français vont organiser leurs vacances d'été. Beaucoup devraient privilégier un séjour dans l'Hexagone et pas forcément là où on les attend le plus. La belle aubaine pour la montagne jurassienne. Dans ces circonstances, le festival des Nuits de Nuits pourrait, s'il est maintenu, renforcer l'attractivité de la destination Haut-Doubs. François Roizot en est convaincu.

Damien Houssier le directeur artistique sera de nouveau aux commandes de la programmation.