Le préfet du Doubs répond aux associations qui s'inquiètent du sort des sans-abri.

Le préfet du Doubs Joël Mathurin.

Le gouvernement a rappelé que le principe de solidarité nationale envers les personnes les plus démunies est placé au cœur du dispositif de l’Etat pour répondre à l’épidémie du Covid-19. Dans le Doubs, "les services de l’État portent une attention particulière au maintien et à l’adaptation des dispositifs qui visent à accompagner les personnes vulnérables" explique le préfet du Doubs Joël Mathurin. Une réponse au cri d'alarme poussé par plusieurs associations du Grand Besançon comme nous le révélions lundi 30 mars.

Pour les SDF, ils alertent le préfet
Covid et SDF : la double peine pour ces oubliés ? Un collectif d’associations alerte le Préfet du Doubs.

Voici les principaux points abordés par le préfet du Doubs.

L’aide alimentaire est maintenue

La mobilisation des associations têtes de réseau (Banque Alimentaire, Restos du Coeur, Croix-Rouge), de toutes les associations qui assurent la distribution sur tout le territoire, des CCAS, du Conseil départemental, de l’Etat aboutit aujourd’hui au rétablissement d’une activité de distribution, quasiment similaire à celle existante avant la crise.
Toutefois, de nouveaux besoins s’expriment et c’est la raison pour laquelle une veille sur l’aide alimentaire est mise en place avec un point hebdomadaire, sous l’égide de l’État, "de manière à être en capacité de faire face à ces nouveaux besoins" ajoute le représentant de l'Etat.

Pour les SDF

Tous les hébergements disposant de places vacantes sont mobilisés. Les veilles mobiles vont à la rencontre de toutes les personnes à la rue et leur proposent systématiquement un hébergement. Pour celles qui souhaitent être hébergées et
confinées, elles intègrent un hébergement là où des places sont vacantes, l’idée est d’utiliser toutes les ressources disponibles. Les demandeurs ont commencé à être accueillis vendredi et leur accueil se poursuivra ce lundi et les jours suivants.
Les accueils de jour continuent de fonctionner, leurs horaires ont été aménagés. Ainsi, l’accueil de la rue Champrond à Besançon est ouvert de 10h à 14h et permet aux personnes d’accéder aux douches et sanitaires ainsi que de recevoir un panier repas pour le midi et le soir.

Pour les plus vulnérables

L’accueil et l’accompagnement est assuré. Les structures d’accueil et d’accompagnement des publics vulnérables continuent d’assurer l’accompagnement et la prise en charge des situations d’urgence avec des accueils de jour aux horaires adaptés.
Le 115 reste le numéro à composer en cas d’urgence sociale, il continue de fonctionner 7j/7 et 24h/24.

Un SDF, à Besançon (photo archive).