Les audiences du tribunal judiciaire à Besançon se tiennent mais sont la plupart du temps renvoyées. Seules les affaires avec détention sont maintenues.

Une salle d'audience du tribunal de Besançon (photo avant le confinement).

Il comparaissait cette semaine pour "conduite d'un véhicule malgré l'annulation judiciaire de son permis", fait remontant à décembre 2019 à Novillars. Un autre pour une capture d'espèce protégée (grenouilles) en mars 2019 à L'Hôpital-du-Grosbois, un autre pour conduite sous l'emprise d'alcool à Pontarlier le 20 janvier 2019, une autre pour avoir volé du parfum dans une boutique (toujours à Pontarlier) le 25 septembre 2019.
Toutes ces audiences prévues le 30 mars au tribunal judiciaire de Besançon se sont tenues mais ont été renvoyées. Celles du 4 avril avec au programme "vol par ruse et effraction commis à Pouilley-les-Vignes en 2018" ou "escroquerie à Pirey" seront repoussées. "On ne retient que les affaires avec détention" nous précise le parquet de Besançon.
En raison du confinement, peu de personnes se présentent aux audiences. Les avocats maintiennent leur permanence pour les comparutions immédiates qui conduisent pour certaines à des mandats de dépôt.