Une campagne sans rendez-vous physique...

...mais avec des réponses par téléphone ou par mail des agents de la DGFIP. Avec le prélèvement à la source, voici ce qu'il faut retenir.

Inutile de vous déplacer dans les centres des impôts : ils sont fermés.

Crise sanitaire oblige, aucune personne ne sera accueillie dans un centre des impôts. "Ce sera une campagne de revenus sans voir les gens mais les usagers peuvent appeler, envoyer un mail, ou prendre rendez-vous par téléphone pour qu'on les rappelle" indique Jean-Christophe Royer, responsable du pôle gestion fiscale à la DGFIP du Doubs. Depuis le 20 avril, la campagne a débuté. Les 303 099 foyers fiscaux du Doubs ont jusqu'au 8 juin pour remettre leur déclaration en ligne. 85% des déclarations ont été envoyées, certaines pourraient encore arriver d'ici le 30 avril.

Pour toutes les questions : impots.gouv.fr

  1. Ecrire via la messagerie sécurisée dans l'espace Particulier
  2. Contacter par téléphone le service des impôts des particuliers, ou le
    0809 401 401 (appel non surtaxé) ;
    Prendre un rendez-vous téléphonique auprès du service des
    impôts des particuliers.

Les impôts tiendront les délais

Un contribuable qui a télédéclaré l'an dernier ses revenus "ne recevra plus de papier cette année, économie oblige." Dans le Doubs,  61 000 foyers (sur les 303 000) recevront par voie postale leur avis d'impôt, tous les autres en ligne. Ils devront le retourner avant le 12 juin à 23h59. "C'est une campagne compliquée, en mode confinement, mais nous devrons avoir tout terminé le 3 juillet pour ensuite envoyer les avis d'impôts mi-août car il y a des enjeux pour le prélèvement à la source et la détermination de nouveaux taux, la gestion des crédits d’impôts, pour les aides sociales, le tarif des cantines..." poursuit le responsable de la DGFIP du Doubs.


Prélèvement à la source

Les impôts savent - quasiment - tout de vos revenus. Le prélèvement à la source (PAS) "est un outil moderne et efficace. On paie en fonction des revenus que l’on perçoit à l’instant T. Il a permis à beaucoup de nos contribuables de baisser leurs taux, beaucoup ont fait des reports d’acomptes (professions libérales), ou de les supprimer" commente Jean-Christophe Royer.
Et concrètement pour l'usager ?
Quand il recevra au courant de l'été son avis d'impôt, il y aura trois hypothèses :

1. Il a un solde des impôts à payer. Cela veut dire que vous n’avez pas été assez prélevé, la DGFIP vous fera payer la différence. Si c'est inférieur à 300 euros, vous serez débité sur votre compte bancaire avant septembre, si c'est supérieur, un étalement sur plusieurs mois (jusqu’à décembre) est prévu. Le contribuable n'a pas de démarche à faire.
2. Le montant correspond. Il n’aura rien à payer
3. Les prélèvement 2019 sont supérieurs au montant de l'impôt : le contribuable bénéficera d'un remboursement automatique.

Arrivée de la déclaration automatique


54% des contribuables (soit 164 647 foyers fiscaux) sont éligibles à la déclaration automatique dans le Doubs. "On a franchi une nouvelle étape, dit le responsable des impôts. Une partie des citoyens n'aura plus rien à déclarer mais devra toujours vérifier. Sachant que l'on connaît leur montant des pensions, la déclaration est automatique." Bien sûr, si d'autres sommes perçues venaient à arriver, il faut les déclarer.

Abattement pour frais réels

Si vous avez des frais réels, il faut les porter à connaissance des services fiscaux comme le déplacement domicile-travail. Certaines professions comme les assistantes maternelles doivent se rapprocher de leur centre pour connaître le montant de leur abattement.

Il faut déclarer une chambre qu'on loue sur Airbnb.


Airbnb, blablacar, il faut déclarer

La loi impose de transmettre à l'administration l'information. Pour Airbnb, c'est souvent de la location d'un meublé. Il faut donc déclarer dans la case "meublés non professionnel". Idem pour Blablacar. Toutes les infos sur impots.gouv.fr

Revenus des indépendants

Nouveauté pour la déclaration des bénéfices industriels ou commerciaux (BIC),
des bénéfices non commerciaux (BNC), des bénéfices agricoles (BA) ou autres
revenus d'activités indépendantes.
Cette année, certaines cases seront pré-remplies des données déjà fournies en tant que professionnel dans la déclaration de résultats afin d’éviter de déclarer deux fois les mêmes montants :

  • une première fois dans la déclaration de résultats professionnels ;
  • et une deuxième fois dans la déclaration de revenus.
    Le pré-remplissage concernera la plupart des cases des rubriques BIC et BNC "régime réel" (BIC pro et non pro, locations meublées non pro, BNC pro et non pro) et BA (régime simplifié ou régime réel normal) ainsi que les versements sur les nouveaux plans d’épargne retraite déjà déduits par l’usager en tant que professionnel.