Une reconversion provisoire au service des besoins sanitaires

Le distillateur des Granges-Narboz s'adapte à la situation

En attendant de reprendre la distillation d'absinthe, Pontarlier, Gentiane, Stéphane Marguet se "reconvertit" provisoirement dans les solutions hydroalcooliques.

En ces temps de confinement, le gel hydroalcoolique fait beaucoup plus l'actualité que la dernière recette d'absinthe mise au point dans les distilleries locales. "On nous a beaucoup sollicité pour fournir ce type de produit", justifie le distillateur des Granges-Narboz également gérant de l'enseigne Homkia. Des activités assez diversifiées qui participent d'un réseau de contacts, de connaissances, de partenaires particulièrement dense. Ceci expliquant en partie ce niveau de sollicitations.

Plusieurs formats sont disponibles de 250 ml au flacon d'un litre


A partir de là, Stéphane Marguet contraint de lever le pied sur la distillation s'est renseigné sur les modalités pour fabriquer des solutions hydroalcooliques. "C'est allé très vite. J'ai eu l'autorisation vendredi dernier. On doit se conformer à une recette officielle et respecter un tarif de vente imposé par l'Etat."
Le mode d'emploi consiste à mélanger éthanol, glycérine, eau oxygénée et de l'eau distillée. La plupart de ces ingrédients rentrent déjà dans la fabrication des beuvrages de la distillerie Marguet-Champreux. "Il me restait à commander des flacons en verre aux fournisseurs. Ils ont été livrés en fin de semaine dernière." Le contenant se présente en plusieurs formats de 100 ml à 1 litre. La mise en bouteille a débuté ce lundi et le distillateur livre les entreprises, particuliers et collectivités qui lui ont passé commande. Stéphane Marguet voit dans cette reconversion passagère l'occasion de se rendre utile et de s'occuper.

Distillerie-Marguet Champreux contact : 06 76 49 34 17