La distillerie les Fils d'Emile Pernot à La Cluse-et-Mijoux participe elle aussi à l'élan de solidarité porté par l'ensemble des distilleries du Haut-Doubs. Chacune n'a pas hésité à puiser dans ses stocks d'alcool pour le donner au profit des pharmaciens, des hôpitaux locaux.  Dominique Rousselet gérant de la distillerie les Fils d'Emile Pernot s'en explique. "On se posait la question. Mon épouse a  appelé l'hôpital de Pontarlier qui nous a mis en contact avec un fabricant de solutions hydro-alcooliques basé à Courlaoux près de Lons-le-Saunier."

Vendredi après-midi le distillateur de La Cluse-et-Mijoux est donc descendu à Courlaoux avec 500 litres d'alcool à 95° destinés initialement à la fabrication d'absinthe. "J'avais encore un peu de stock. L'Etat a décidé de ne pas taxer cet alcool." Ce qui semble assez logique dans le contexte actuel. Au retour, Dominique Rousselet remontait avec 500  litres de solution hydro-alcooliques fabriqués sur place, puis livré à l'hôpital de Pontarlier. "Je considère que c'est un geste citoyen. Pour nous le but, c'est partager."

Avec le confinement, la distillerie enregistre une chute brutale des commandes notamment en France. La fermeture de l'accès au public a renforcé cette baisse d'activité. Conséquence : l'outil de production est mis en veilleuse avec le maintien d'une seule permanence à partir de ce lundi.

La distillerie Pernot fils a remonté 500 litres de solutions hydro-alcooliques à l'hopital de Pontarlier