Après quatre romans, un premier recueil de nouvelles pour le couple Raguin.

Ce couple de septuagénaires travaille de concert à la réalisation de romans mettant en scène des personnages fictifs ou réels évoluant dans les paysages comtois ou montagnards.

Levier. Chantal et Camille Raguin unis pour l’amour de l’écriture
Camille et Chantal Raguin ont trouvé dans l’écriture matière à complicité.

Tout nouveau, tout beau, leur dernier livre “Au Creux de la nature” marque leurs débuts dans un genre littéraire qui ne leur était pas familier : la nouvelle. Cet ouvrage en contient quatorze. “C’est une collection d’anecdotes et de légendes qui ont jalonné notre existence”, résume Chantal en racontant comment elle avait fini par appeler les gendarmes croyant qu’un inconnu s’était réfugié dans la cave de la maison et refusait d’ouvrir la porte de la cave qui résistait à toute intrusion. Quel fou rire en découvrant le pot aux roses ! “Notre petit-fils avait rangé une vieille luge à la cave en coinçant la corde en bas de la porte si bien qu’on croyait qu’une personne se trouvait derrière et repoussait toutes nos tentatives.” Savoureux.
Mariés depuis 1972, ces retraités partagent beaucoup de points en commun bien sûr. “On est très nature” disent-ils. Lui aime faire son jardin, son bois. Elle s’occupe des fleurs, fait les confitures. L’un et l’autre ont grandi à la ferme.
Née à Grand’Combe-Chateleu, Chantal vit depuis l’âge de deux ans à Levier où sa grand-mère était venue reprendre une ferme. Après ses études, elle a enseigné les mathématiques au lycée agricole pendant toute sa carrière. Camille Raguin a grandi quant à lui à Évillers dans une petite ferme familiale. “Comme elle a été reprise par mon frère aîné, j’ai choisi une autre voie en devenant employé de banque”, explique celui qui est resté paysan dans l’âme.
Le couple a écrit son premier roman en l’an 2000 suite au décès de la maman de Chantal. Ce livre intitulé “Les quatre bicyclettes de Léonie” s’organise en deux parties. La première raconte la vie d’une maman célibataire et les épreuves qu’elle a dû traverser. La seconde partie, purement fictive, repose sur une antinomie montrant comment une maman ayant accouché sous X s’évertue ensuite à retrouver son enfant. L’occasion pour le lecteur de découvrir des villages et des lacs du Haut-Jura. Un bel ouvrage récompensé à l’époque par le Prix du livre comtois. “Quand on se lance dans un roman, on choisit le thème ensemble. On ne peut pas faire l’un sans l’autre”, explique Chantal qui rédige à la main et laisse à son mari les aspects techniques : saisie informatique, mise en page et envoi à l’éditeur. En l’occurrence la maison d’édition Gunten.
Après cette première tentative plutôt réussie, les deux inséparables ont remis le couvert pour saluer la naissance de leur première petite-fille. “Rose tendresse”, leur second livre, nous invite dans les alpages savoyards où les grands-parents deviennent bergers et gardent leur petite-fille. L’occasion pour Camille de réveiller quelques souvenirs d’enfance : la traite à la main, le laitier. Certains font parfois le rapprochement avec Heidi, sourit Chantal.
Le troisième et dernier roman “Les Bouvreuils de la roseraie” nous convie à suivre le destin d’une famille sur deux générations entre Levier et la Carmargue. “On pensait s’arrêter là par manque d’inspiration et on ne tenait pas à se lancer dans l’écriture d’un thriller, un genre très à la mode. Notre éditeur a fini par nous convaincre d’écrire un recueil de nouvelles. C’est moins prenant à faire qu’un roman”, conclut la romancière assez séduite par cette expérience nouvelle.


Chantal et Camille Raguin
“Au creux de la nature”
Éditions Gunten
info : camchali0209@orange.fr