Service assuré 7 jours sur 7 pour le plus bel ensemble religieux médiéval du Haut-Doubs

Confinement, travaux, mesures sanitaires : rien n’empêchera les vacanciers de venir découvrir le plus bel ensemble religieux du Haut-Doubs.

Montbenoît. Les visites de l’abbaye résistent à tous les fléaux
C’est sans doute le plus bel édifice religieux médiéval du Haut-Doubs.

À Montbenoît, la fin du confinement rime aussi avec la reprise des travaux de restauration de l’édifice. Cette nécessité apporte de nouvelles contraintes dans l’organisation des circuits de visite. “Les ouvriers interviennent sur le clocher et le porche, ce qui rend l’accès à l’église impossible par l’entrée principale”, explique Annick Robbe, présidente des Amis de l’abbaye, l’association en charge des visites du monument.
Cette abbaye de chanoines réguliers de Saint-Augustin présente par son cadre, son histoire et ses vestiges architecturaux un intérêt majeur. C’est aujourd’hui le seul ensemble religieux médiéval de cette importance conservé dans le Doubs. Fondée au XIIème siècle, l’église abrite une sombre nef qui contraste avec le chœur du XVIème couvert d’une voûte flamboyante et richement orné. À admirer aussi le vaste cloître, la cuisine voûtée et son imposante cheminée, les petites portes qui mènent au cachot et aux oubliettes. Sans oublier les 26 stalles en bois sculpté. Splendide. Bien des raisons donc pour maintenir la visite des lieux.
À situation particulière, fonctionnement adapté. Cette année, l’association et l’office du tourisme se partagent l’organisation des visites en semaine alors que les élus du syndicat propriétaire de l’édifice assurent la continuité de l’accueil le dimanche. “Comme on ne peut plus accéder par le proche, on n’utilisera pas la salle Gabrielle-Pourchet pour rassembler les visiteurs au moment du départ. Ils sont reçus à l’intérieur de l’office de tourisme sachant que l’association ne se substituera pas à l’office pour les informations touristiques.”

Montbenoît. Les visites de l’abbaye résistent à tous les fléaux
Apaisant, le cloître.


Cette organisation bipolaire résulte en partie du confinement qui oblige l’office de tourisme Pays du Haut-Doubs à déployer le plus efficacement possible ses effectifs durant l’été. Les horaires d’accueil sont les suivants : de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 heures à 18 heures tous les jours. Cette répartition n’a aucune conséquence sur l’offre proposée aux vacanciers avec des guides présents 7 jours sur 7 pour encadrer les visites. “On assure nous-mêmes la formation des huit guides qui seront équipés de masques. On a mis en place un fléchage au sol pour éviter les croisements.”

“Les visites durent en général 40 à 45 minutes.”

Quelques questions restent en suspens, notamment sur le nombre de personnes accueillis par visite ? Peu importe, l’association s’adaptera au contexte. “Les visites durent en général 40 à 45 minutes. On est en capacité de mobiliser deux guides au lieu d’un si besoin.” Le circuit se terminera dans la petite salle muséographique dédiée à la République du Saugeais. Une tout autre histoire qui fait la renommée de cette contrée atypique.

Montbenoît. Les visites de l’abbaye résistent à tous les fléaux
Les stalles en bois sculpté : un ensemble remarquable.