Les élus rendent visite (de loin) à 7 personnes seules pour rompre l'isolement. Ce qui donne parfois lieu à des situations cocasses.

Le maire d'Orchamps-Vennes Thierry Vernier (photo archive).

Comme beaucoup de communes, les mairies se sont organisées pour recenser le nombre de personnes isolées. Orchamps-Vennes l'a fait. Au total, 80 personnes de plus de 80 ans sont comptabilisées dont la majorité sont suivies par l'ADMR, une association d'aide et de soutien à domicile qui poursuit son travail malgré le confinement.
La mairie a également identifié 7 personnes vivant seules. Comment les aider ? "On passe les voir !" explique le maire, Thierry Vernier. Avec sa collègue en charge du CCAS, les deux élus se positionnent à une distance respectable de ces habitants isolés. L'élu est sur le pas-de-porte, l'habitant à sa fenêtre. "Ils ont le moral, note le maire. C'est même assez drôle car tous voudraient me faire rentrer pour me payer l'apéro ! Ce n'est pas facile pour eux. Je refuse poliment et j'explique. Ces personnes ressentent le besoin de parler."
Avec deux cabinets d'infirmièr(e)s, une maison médicale, une pharmacie, des commerces ouverts (supérette, 2 boulangeries, boucheries, le tabac-presse ouvert quelques heures par jour), les Oricampiens ne sont pas esseulés.
Ils ne sont pas non plus épargnés par le Coronavirus. Une habitante est décédée des suites de la maladie. Des habitants du Val-de-Vennes sont également touchés.