Le rendez-vous des traileurs est reporté aux 10 et 11 octobre

La montée vers le fort de Bregille en 2019.

La Presse du Doubs : Le 27 mars, vous avez annoncé aux coureurs et aux bénévoles le report du Trail des Forts de Besançon initialement prévu début mai aux 10 et 11 octobre. Le choix a-t-il été difficile ?
Michel Sorine (directeur de la société Extra Sports - organisateur de l'événement avec l'ASTB) : Pas vraiment car nous avions déjà reporté à novembre le "Lyon urban trail" prévu fin mars. Nous ne sommes pas les seuls décideurs, il fallait donc en discuter avec Olivier Tiercet et Jean-Marie Baverel de l'ASTB. Avec déjà 2 500 inscrits, on ne pouvait pas annuler l'événement ! Nous avons déjà commandé les dossards, les tee-shirts, les médailles...

Michel Sorine de la société Extra Sports, organisateur de l'événement.

Le plus compliqué était de trouver une date disponible...
MS : On avait une fenêtre de tir de 4 à 5 dates. Il a fallu soumettre ce calendrier aux bénévoles afin qu'il coïncide avec les courses de Doubs Terre de Trail. Cela a été compliqué car nous étions également en pleine période d'élections, les gens télétravaillent, donc les décisions étaient plus longues à prendre car la Ville est également partie prenante. Et il fallait être certain que le site de la Rodia soit disponible. C'est le cas.

Vous sauvez les meubles, certes, mais la date ne va pas plaire à tous.
MS : Ce n'est pas une date géniale car elle se situe une semaine avant les championnats de France et une semaine après les Templiers.

Trail des Forts
Le Trail des Forts de Besançon a construit son succès en proposant des parcours conjuguant patrimoine, histoire et un environnement naturel exceptionnels. Les quatre parcours de 48, 28, 19, et 10 km se distinguent par leurs tracés techniques et proposent une escapade historique au cœur des fortifica…

Les athlètes déjà inscrits qui ne pourront pas venir seront-ils remboursés ?
MS :  Ceux qui ont pris l'assurance annulation seront remboursés (avec quelques frais de dossiers à leur charge). Ceux qui n'ont pas d'assurance ne seront pas remboursés mais ils auront la possibilité de revendre leur place. Cela marche assez bien. En termes d'inscriptions, nous étions en avance sur l'an dernier (+ 6%). Les compteurs sont remis à zéro mais nous enregistrons tout de même environ 5 inscriptions par jour malgré le confinement et le fait que les sportifs ne puissent pas s'entraîner.