Un membre de l'opposition, démissionnaire, avait saisi le Tribunal administratif de Besançon

C'est un élément technique qui oblige le conseil municipal de Saône à se réunir ce samedi 3 octobre pour réélire le maire et ses adjoint(e)s.

Benoît Vuillemin sera - sans difficulté - réélu maire. Un nouveau vote est prévu samedi 3 octobre (photo archive LPDD).

Benoît Vuillemin a remporté brillamment les élections municipales à Saône (61,6%), en mars dernier. Son opposant, l'ancien maire Alain Viennet qui s'était présenté tête de liste face à lui avait été sèchement battu (38%). Il a démissionné dans la foulée avant même le premier conseil municipal d'installation ! La mairie lui avait alors logiquement adressé une convocation pour assister au premier conseil municipal d'installation, Covid oblige.
C'est sur la base de cette convocation qu'Alain Viennet a saisi le Tribunal administratif de Besançon. Un élément très technique d'autant que la législation a changé le 18 mai. Le Tribunal administratif de Besançon a rendu sa décision le 25 septembre et invalide la première élection à Saône : le maire et les adjoints doivent être réélus dans un délai de quinze jours.
Le conseil municipal est donc convoqué à cette fin samedi 3 octobre (mais pas les Saônois). Joint au téléphone, Benoît Vuillemin est serein. Il se range derrière cette décision administrative. Elu maire avec 19 voix sur 23 lors de la première élection... il se peut qu'il fasse (encore) mieux à celle-ci.