Franck Bertrand succède à Élisabeth Eychenne

Venu du Crédit Agricole Finistère, le nouveau patron de la caisse régionale de Franche-Comté arrive à Besançon dans la période délicate de l'après-Covid.

Un nouveau directeur général pour le Crédit Agricole Franche-Comté
Élisabeth Eychenne aura passé dix ans à la tête du CAFC. Franck Bertrand lui succède.

Après dix années passées à la tête du Crédit Agricole Franche-Comté (C.A.F.C.), Élisabeth Eychenne vient de passer la main pour goûter à une retraite méritée. C’est désormais Franck Bertrand, 58 ans, qui préside aux destinées de la banque mutualiste régionale. Ce père de deux grands enfants, et jeune grand-père passionné de sport et d’animaux, se définir sur le plan professionnel comme un pur produit de la banque commerciale française.”
Après des études d’ingénieur agronome, il a commencé sa carrière à la BRED (Banque Populaire) avant de rejoindre le Crédit Lyonnais devenu LCL, banque qui a fusionné ensuite avec le groupe Crédit Agricole. Après une douzaine d’années passées à la banque verte, il devient directeur général du Crédit Agricole Finistère avant son entrée en fonction à la tête de la direction franc-comtoise ce 1er juillet. “Très ému de succéder à Élisabeth Eychenne”, dit-il, Franck Bertrand arrive dans le contexte particulier de l’après-Covid. “Pour soutenir au mieux l’économie régionale, nous avons cette capacité à patienter et à attendre. Les entreprises ont besoin de prendre un peu de recul pour amortir le choc de cette crise sanitaire. Au CAFC, on leur donnera le temps qu’il faut pour rebondir assure le nouveau patron à la tête des 1 200 salariés en Franche-Comté.
Pendant la crise sanitaire, le CAFC a accordé 2 165 demandes de PGE (Prêt garanti par l’État) pour un montant total dépassant les 240 millions d’euros. 99,3 % des dossiers ont été acceptés.