Le groupe Maliterie modifie son outil de production à Voray-sur-l'Ognon pour produire, à compter du 15 avril, entre 500 et 1 000 masques par jour.

Le site Maliterie de Voray-sur-l'Ognon. 10 salariés sur la base du volontariat ont accepté de travailler. (photo Maliterie)

Le litier ne s'est pas reposé sur ses lauriers. Le groupe Maliterie dont une usine est basée à Voray-sur-l'Ognon en Haute-Saône a répondu rapidement à l'appel du ministère de l'Economie pour fabriquer à grande échelle des masques de protection à destination de 5 secteurs essentiels que sont l'agroalimentaire, la grande distribution, la pharmacie, la gestion des déchets, la gestion de l'eau.
"Le groupe Maliterie, fabricant de literie et fauteuils de relaxation et fervent défenseur du savoir-faire industriel français, a choisi de répondre à cet appel de la filière Made in France"  indique la société qui dispose de deux usines totalisant plus de 12 000 m2, l'une au Mans, l'autre à Voray-sur-l'Ognon.
"Il a fallu procéder à des modifications de ces outils de production pour y parvenir, indique le groupe. Chaque site sera en mesure de produire entre 500 et 1 000 masques par jour à compter du 15 avril, sous réserve de l'obtention de leur homologation auprès de la Direction Générale des Armées (en cours). Les masques fabriqués seront de catégorie 1, c'est-à-dire à usage des professionnels en contact avec le public."  
Pour ce faire, une dizaine de collaborateurs est rappelée, sur la base du volontariat, sachant que toutes les mesures de protection nécessaires sont mises en place par l'entreprise.
Les masques seront commercialisés en priorité localement - en Sarthe, dans le Doubs et la Haute-Saône - auprès des professionnels qui en émettront directement la demande auprès de l'entreprise (lcrepin@maliterie.com).
Le fabricant mettra également à disposition son savoir-faire en matière de commerce en ligne pour proposer ses masques au grand public via son site Internet maliterie.com.
Le jeu de 5 masques devrait être vendu autour de 15 euros et le fabricant annonce que les recettes seront intégralement reversées aux hôpitaux du Mans et de Besançon.
Cette initiative s'ajoute aux nombreuses autres déjà réportoriées par notre site d'actu :

Rémy a fabriqué et offert 100 visières pour l’EHPAD de Bonnétage, un médecin, des infirmières...
Avec sa machine 3D, il a offert gratuitement une centaine de visières de protection aux soignants. Seul problème désormais : la matière première...

Ou encore celle-ci :

Morteau : des blouses pour les soignants
37 couturières s’activent tous les jours à Morteau pour fabriquer des centaines de blouses pour les soignants.