Anselme Jeannenez sur la droite, participe avec d'autres bénévoles aux tournées de distribution d'aide alimentaire gérée par l'unité locale de la Croix Rouge à Pontarlier.

Contraint de suspendre ses études, il devient bénévole. Portrait

De retour au foyer familial après la fermeture de son école de commerce , ce Mortuacien de 20 ans profite du temps ainsi libéré pour s'investir au profit de la Croix Rouge. Expérience.

En temps normal, il poursuivrait ses études de commerce à Nancy. "Je prépare un master", indique celui qui envisage de poursuivre son cursus dans le domaine de la logistique. Mais le coronavirus a ouvert une parenthèse inattendue dans son parcours.
Retour sur Morteau pour vivre ce confinement en famille. Mais que faire de ses journées ? Bien sûr réviser, conforter ses acquis, ses savoirs. "Les partiels se feront probablement en ligne. Je ne suis pas plus inquiet que cela pour mes études" dit-il. Dans ces circonstances, pourquoi ne pas donner un peu de son temps libre au service des autres ? Ceux pour qui le confinement peut être une source de complication sociale, sanitaire, alimentaire...
D'abord trouver une association locale à la recherche de bénévoles. "La fermeture des Restos du cœur et d'autres structures qui distribuent de l'aide alimentaire posait de gros problèmes pour les bénéficiaires. Après quelques recherches, j'ai pris contact avec Yves Leclerc, le président de la Croix Rouge à Pontarlier. Il m'a proposé de participer aux tournées de livraison que la Croix Rouge effectue sur différents secteurs du Haut-Doubs." Il s'agit là de remplacer des bénévoles retraités plus fragiles face au Covid-19.
Une fois par quinzaine, le jeune bénévole se rend donc à Houtaud où la Croix Rouge dispose d'un local de stockage pour préparer ses tournées qu'il effectuera avec d'autres bénévoles. "On se déplace sur les secteurs de Pontarlier, Gilley, Le Russey." Les gens sont inscrits préalablement et viennent sur rendez-vous au lieu de distribution. Tout se fait dans les règles de sécurité avec des livreurs équipés de masques et gants. Respect des distances, désinfection du véhicule. "Il y a toujours une petite appréhension d'être contaminé mais toutes les précautions sont prises. Dans l'ensemble, cela se passe vraiment bien. On a le sentiment d'être utile. On devrait presque obliger les gens en bonne santé à s'investir au moins une journée dans ce genre de mission. C'est très intéressant." Une autre école de la vie.

"On a le sentiment d'être utile. On devrait presque obliger les gens en bonne santé à s'investir au moins une journée dans ce genre de mission."

Anselme Jeannenez s'est aussi porté volontaire pour être le coordinateur sur la secteur de Morteau du dispositif "La Croix Rouge chez vous". L'objet de cette campagne organisée à l'échelle nationale est d'assurer un service de livraison de produits alimentaires ou de première nécessité auprès des personnes âgées ou malades qui n'ont pas ou plus la possibilité de se déplacer. "Ces personnes appellent la Croix Rouge qui me renvoie les coordonnées. Je reprends contact avec elles puis je passe commande des produits avant d'aller les récupérer et les livrer à domicile. Les gens paient seulement le montant des courses."
Jusqu'à présent, le jeune coordinateur reconnaît ne pas être saturé d'appels. Sans doute que les personnes les plus fragiles sont bien aidées par des proches ou des voisins.  Sans doute aussi que le dispositif reste méconnu des habitants du Val de Morteau. Peu importe, sa présence complète la chaîne de solidarité.

Pontarlier : les acteurs sociaux s’organisent pour la distribution de l’aide alimentaire
La continuité de la distribution de l’aide alimentaire est maintenue à Pontarlier grâce l’entraide des acteurs sociaux.

La Croix Rouge chez vous
L’association a créé une ligne d’écoute et propose de se déplacer à domicile pour apporter des produits de première nécessité : de la nourriture, des médicaments sur ordonnance, des produits d’hygiène ou pour bébés.
Ce service, "La Croix Rouge chez vous", s'adresse aux personnes qui ne peuvent plus sortir pour aller faire les courses ou à la pharmacie et qui ne peuvent pas être aidées par un proche ou un voisin. Il suffit d'appeler le 09 70 28 30 30, (disponible 7 jours sur 7 de 8 heures à 20 heures), et les commandes seront livrées dès le lendemain par des volontaires.
La Croix-Rouge rappelle que le paiement des courses reste à la charge du demandeur. Le numéro mis en place permet également d’apporter un soutien psychologique aux personnes qui ont besoin de parler ou d'être rassurées.