Un chantier d'une durée de 4 ans pour l'internat des filles

Les élèves de seconde sont les premiers à reprendre le chemin de l'école... avec un masque.

La présidente de Région prend connaissance des travaux qui vont débuter pour l'internat.

Le lycée Louis-Pergaud à Besançon, une usine, ou plutôt un grand village. Avec 2300 élèves, c'est le plus important de Franche-Comté "mais il est doté d'une âme" revendique le proviseur Jean-Louis Gorgol. Ce mardi 1er septembre, les lycéens de seconde ont découvert leur nouveau lieu de vie masqués. "Tout le monde respecte" se félicite le chef-d'établissement. Des masques donnés par la Région sont mis à disposition des élèves.

La rentrée ce mardi matin 1er septembre pour les élèves de seconde.

La présidente de Région Marie-Guite Dufay accompagnée du recteur d'académie, de la maire de Besançon, a choisi ce lycée parce qu'un important chantier y débute en octobre. Après la réfection de la cantine scolaire, c'est l'internat des filles qui fait peau neuve. "On reprend l'ossature du bâtiment pour en faire un futur internat biosourcé avec des panneaux photovoltaïques qui produiront de l'électricité" indique Jean-Luc Thevenard, du cabinet Tria architectes basé à Dijon. Il faudra 4 ans pour rénover du sol au plafond cette structure. 432 lits sont concernés. Vétuste, cet internat avait besoin d'un grand lifting. Début des travaux en octobre.

Les sanitaires vont être détruits.

D'autres établissement de Besançon ont été modernisés ou vont l'être d'ici la fin de l'année. C'est le cas du lycée Pasteur avec une modernisation du bâtiment Ducat (10,3 million d'€) et du lycée Jules-Haag avec la restructuration de la demi-pension (6,8 million d'€). Au total, la collectivité investit 307 millions pour ses 129 lycées.