La liste Besançon par nature va plus loin que la loi

On reproche souvent aux élus de vouloir cumuler. Nicolas Bodin qui ne sera finalement plus le 1er adjoint explique pourquoi il choisit la vice-présidence de Grand Besançon Métropole... en cas de victoire de sa liste le 28 juin.

Besançon. Nicolas Bodin (PS) sur le cumul des mandats : "J'étais prêt à le faire bénévolement"
Nicolas Bodin dans le local de campagne du Parti socialiste, à Besançon. (photo archive LPB)

Jean-Louis Fousseret avait déjà imposé une chose durant cette mandature : ne pas cumuler un poste d'adjoint à la ville de Besançon et un poste de vice-président à Grand Besançon Métropole. La liste Besançon par nature a choisi d'aller plus loin quant au non-cumul des mandats avec impossibilité de cumuler un poste d'adjoint et un poste de conseiller communautaire délégué. Nicolas Bodin a souhaité réagir à l'article expliquant qu'il serait remplacé par Abdel Ghezali (en cas de victoire d'Anne Vignot) comme futur bras droit du maire.
Notre article ici :

https://www.lapressedudoubs.fr/besancon-abdel-ghezali-sera-le-numero-2-a-condition-quanne-vignot-soit-elue/

"J'ai fait un choix, celui de GBM" dit Nicolas Bodin.

"J'ai fait un choix : celui de GBM. Soit j'étais premier adjoint et je n'étais pas au bureau de Grand Besançon Métropole, là où les décisions se prennent en matière d'économie, d'enseignement supérieur, de voirie, bientôt d'urbanisme. J'étais prêt à prendre bénévolement un mandat mais cela n'a pas été retenu. Il ne faut pas faire croire que je voulais les deux indemnités !" C'est la première fois selon nos informations qu'une personne refuse un poste de premier adjoint à Besançon pour se concentrer sur un mandat au sein de la communauté urbaine.

Besançon. Nicolas Bodin (PS) sur le cumul des mandats : "J'étais prêt à le faire bénévolement"
Nicolas Bodin est l'actuel adjoint en charge de l'urbanisme. Il a piloté la création du quartier Vauban. (photo archive LPB)