Le candidat de la droite et du centre regonflé dans la dernière ligne droite

Cantines, stationnement, seniors, cellule juridique pour les associations... Ludovic Fagaut a présenté ce mardi une série de mesures concrètes pour "faciliter la vie dans la ville" selon le slogan de campagne. Avant un rapprochement plus politique avec Alexandra Cordier prévu ce jeudi...

Ludovic Fagaut et une partie de son équipe sous le kiosque de Granvelle ce mardi.

À chaque jour - ou presque - sa conférence de presse pour les trois finalistes des municipales bisontines entrés dans la dernière ligne droite. Ce mardi, le candidat de la droite et du centre Ludovic Fagaut présentait ses propositions concrètes pour améliorer le quotidien des Bisontins. "Leur rendre la vie plus facile résume le candidat, afin que Besançon devienne cette ville de tous les possibles."

"Que 100% des élèves puissent être accueillis à la cantine."

Les propositions de la liste Besançon Maintenant commencent par la jeunesse avec une promesse : "Que chaque jeune puisse être accueilli à la cantine dès la rentrée de septembre. Il faudra s'atteler à cette tâche dès le 29 juin" dit-il.
Et comment arriver à cette solution-miracle, ce que la municipalité sortante n'a jamais réussi à faire ? Ludovic Fagaut formule sur ce point plusieurs propositions : "Il faut commencer par signer des conventions avec les collèges de la ville (Lumière, Camus...) pour permettre à des enfants de primaire d'être accueillis dans la cantine de ces collèges. Il faut également mettre en place un double service, un premier vers 11h30, un second vers 12h15. On peut aussi envisager des Algeco pour augmenter la capacité de certaines cantines. Et enfin, on peut inciter les accompagnateurs (en les payant 10 euros de l'heure au lieu des 7 actuels) à manger chez eux avant de venir servir les repas, ce qui libérerait encore d'autres places. Les deux candidats face à moi faisant partie de la municipalité sortante ont totalement échoué ce ce point. Je m'engage à tendre vers 100% d'accueil dès septembre" développe M. Fagaut. Et comme la cuisine centrale est déjà au maximum de ses capacités de production, le candidat envisage de faire appel à des prestataires extérieurs si besoin. "Ce coût supplémentaire, la collectivité l'assumera, mais il ne sera pas à la charge des parents" promet-il.

Parmi les autres engagements du candidat Fagaut pour faciliter la vie dans la ville, on peut retenir notamment celles-ci :

  • Accompagner l'équipement de toutes les écoles en tablettes numérique, via des appels à projets.
  • Le lancement d'une "carte avantages seniors" pour les aînés de la ville, leur permettant d'accéder à des gratuités dans les services publics et des réductions auprès des commerçants bisontins.
  • "Une part du budget municipal sera consacrée à la création d'un lieu d'expression citoyenne en lien avec les Conseils consultatifs d'habitants (CCH)."
  • Concernant le stationnement, "on n'a jamais changé d'avis sur cette question contrairement à nos concurrents" assure Ludovic Fagaut : la gratuité sera instaurée tous les jours entre 12h et 14h ainsi que, crise oblige, la gratuité totale jusqu'au 31 décembre de tous les parkings en surface dans le cadre du plan de relance imaginé par sa liste. Le samedi, le stationnement sera à 1 euro pour 3h afin d'encourager les flux commerciaux en centre-ville.
  • La remise à plat totale du plan de circulation des bus. "Certains adoptent la stratégie du coucou en piquant nos idées sur ce point que nous avons toujours soutenu. Il suffit de se rendre du côté du Point du Jour, de Saint-Claude ou de la place Risler pour constater que le service de desserte des bus s'est dégradé depuis la mise en service du tram. Nous le remettrons totalement à plat" promet M. Fagaut.
  • La gratuité des transports pour les écoliers et les collégiens. Pour les lycéens qui paient actuellement 18 euros par mois et pour les étudiants qui paient 28 euros, un tarif unique sera instauré à 12 euros par mois.
  • Un tarif des transports en commun en baisse pour les + de 64 ans.
  • La gratuité pour les personnes handicapées à plus de 50%.
  • La création d'une cellule juridique au bénéfice des associations et des clubs sportifs de la ville.
  • La création d'un "club business" pour inciter les étudiants à la création d'entreprise...

Jeudi, Ludovic Fagaut franchira une nouvelle étape dans sa campagne. Après le soutien reçu du fédéraliste Jean-Philippe Allenbach la semaine dernière, c'est Alexandra Cordier avec sa liste Ensemble ! qui devrait apporter à son tour son soutien au candidat de la droite et du centre.