La candidate de la liste Ensemble ! soutient sans états d'âme le prétendant de la droite et du centre

Le rapprochement pressenti s'est concrétisé hier par une annonce commune. Alexandra Cordier qui se dit "de centre-droit" voit dans Ludovic Fagaut le mieux placé pour rassembler sans sectarisme et faire avancer Besançon.

Convergence de vues entre Ludovic Fagaut et Alexandra Cordier
Conférence de presse commune entre les deux ex-rivaux à l'élection.

C'était un peu leur "appel du 18 juin" à eux. D'autant que tous les deux se revendiquent sans complexe du "gaullisme social". Eux qui ont affirmé de concert ne pas vouloir que "Besançon devienne un laboratoire écologiste, communiste et d'extrême gauche." Suivez leur regard…
Alexandra Cordier et la plupart de ses co-listiers du premier tour (à l'exception d'une dizaine restés neutres) ont donc officialisé hier leur soutien à la liste "Besançon Maintenant" portée par Ludovic Fagaut. Celle qui n'avait pas pu se qualifier ni fusionner pour le second tour avec un score de 4,57% au soir du 15 mars, a donc choisi son camp, "un choix de raison et de responsabilité" affirme-t-elle. Et un choix "uniquement basé sur des idées, un programme. Ce n'est pas un soutien au parti LR" affirme l'ex-tête de liste que LREM a exclue pour cause de candidature dissidente. "Nous sommes toujours dans cette volonté de dépasser les joutes politiques traditionnelles, d'amener nos idées à un projet global" ajoute Mlle Cordier. Et même s'il existe des divergences sur certains dossiers (les Vaîtes par exemple), "on apporte notre soutien, avec nos différences. On continue pleinement à revendiquer les idées défendues dans notre programme de mars" nuance-t-elle, renvoyant dans ses cordes un des journalistes lui posant la question d'une supposée répartition des "postes" qui ferait un peu "ancien monde." "C'est ce genre de questions qui fait ancien monde… rétorque l'ancienne conseillère du maire. Nous n'avons parlé avec Ludovic Fagaut que d'idées rassembleuses pour faire avancer Besançon, rien de plus."

"On ne pourra pas co-construire un Besançon nouveau en prônant la décroissance."

Gonflé par des ralliements à répétition (le fédéraliste Jean-Philippe Allenbach, l'ex-vert et socialiste Didier Gendraud, d'anciens jeunes co-listiers d'Eric Alauzet), et désormais soutenu par Alexandra Cordier et la plupart de ses co-listiers du premier tour, Ludovic Fagaut est persuadé de "porter la liste qui fédère, avec un intérêt commun avec tous ces soutiens qui nous rejoignent : celui de la Ville de Besançon et de Grand Besançon Métropole. On ne pourra pas co-construire un Besançon nouveau en prônant la décroissance" terminent-ils de concert.

Convergence de vues entre Ludovic Fagaut et Alexandra Cordier
Selon Alexandra Cordier, 45 de ses 55 co-listiers du premier tour soutiennent la démarche de Ludovic Fagaut. "Les dix autres sont restés neutres."

Reste à savoir si le membre le plus emblématique de la liste Ensemble ! d'Alexandra Cordier  - le maire sortant de Besançon Jean-Louis Fousseret - donnera lui aussi son soutien à la liste Fagaut, ce qui ne manquerait pas de sel…
La tête de liste n'a pas donné son sentiment sur cet éventuel futur soutien, bienvenu ou embarrassant ?… M. Fousseret livrera son analyse de cette situation politique inédite à Besançon, la semaine prochaine.