Quand un voisin dénonce un autre...

La gendarmerie de Morteau s'est déplacée mais n'a pas verbalisé. Elle avait été prévenue d'un apéritif entre plusieurs personnes suite à dénonciation.

COVID19 - Dénonciation entre voisin à Morteau
La gendarmerie de Morteau estime toutefois que le confinement est généralement "bien respecté."

Jaloux de voir son voisin trinquer avec un autre ? Ou simplement énervé par le bruit ? Toujours est-il que cette personne a appelé la gendarmerie de Morteau pour signaler une réunion entre personnes, au centre-ville à Morteau, en période de confinement.
"Dans ce cas-là, on agit avec fermeté... et discernement" témoigne un gendarme mortuacien. Il n'y a pas eu pour le coup de verbalisation.

"Comme de tout temps, on reçoit ce genre d'appel."


La brigade confirme des appels ou des mails de personnes dénonçant des autres qui ne respecteraient pas le confinement. "Comme de tout temps, on reçoit ce genre d'appels... dit le militaire. On réalise notre mission de contrôle, on vérifie notamment s'il y a du tapage nocturne ou pas.  Mais on peut dire que les Mortuaciens respectent plutôt bien le confinement." Les forces de l'ordre poursuivent également les contrôles sur des postes fixes ou mobiles.
L'histoire ne dit pas si le délateur invitera son voisin une fois le confinement terminé autour d'un verre de Pont'...

Météo sur Besançon, Pontarlier et le Haut-Doubs - La Presse du Doubs
Bulletin météo du 22 au 24 avril sur Besançon, Pontarlier et le Haut-Doubs
Météo du week-end du 24 au 26 avril