La première femme à la tête de Besançon

La candidate de l'union de la gauche, des écologistes,  des communistes, de Génération(s) et A Gauche citoyens, devance Ludovic Fagaut (Besançon Maintenant). Eric Alauzet, 3e, est beaucoup plus loin.

Des colisitiers d'Anne Vignot applaudissent "leur" candidate.

Ce fut serré jusqu'à la fin. Anne Vignot, 60 ans, est la première femme maire de Besançon, la première écologiste aussi. Elle remporte ces municipales avec 43,8% devançant Ludovic Fagaut (41,6%) soit 566 voix d'écart. Eric Alauzet (Besançon 2020) avec 14,5% est loin derrière. Il a adressé un mot de félicitations à la nouvelle maire qui partait rejoindre Jean-Louis Fousseret, le premier à annoncer les résultats officiels sur le perron du Kursaal à Besançon.

A. Vignot et Abdel Ghezali, son 1er adjoint.

Anne Vignot a salué ses adversaires et annoncé vouloir se mettre au travail "dès demain" : "Vous avez choisi une femme, une écologiste, c'est inédit. Nous transformerons cette ville (...) mais on entend l'alerte. Je déplore que trop peu de personnes n'ont senti le désir de voter. L'exigence démocratique sera notre urgence" a-t-elle déclaré avant de lâcher qu'elle était prête.
Vendredi 3 juillet se déroulera l'installation du conseil municipal.

Quelques minutes avant l'annonce officielle, Anne Vignot avec Abdel Ghezali (son 1er adjoint) et Jean-Louis Fousseret.