Même si un plateau semble être atteint, encore 38 personnes sont hospitalisées à l'hôpital de Pontarlier.

Les élus de la Communauté de communes du Grand Pontarlier se sont réunis hier soir pour un conseil communautaire inédit. Un point sur les questions sanitaire, sociale et économique a été fait. Et tous les pouvoirs ont été confiés provisoirement à Patrick Genre en matière de signature.

Un conseil communautaire en visio, exercice inédit pour la CCGP hier soir.

Un peu de cafouillage au début, quelques micros défaillants et des caméras réticentes, mais très vite les habitudes se sont mises en place et, à part la distance qui séparait chaque élu confiné, le premier conseil communautaire en visio-conférence a pu se tenir dans de bonnes conditions hier soir.
Au menu des élus du Grand Pontarlier, trois sujets : la crise sanitaire, la crise sociale et la crise économique. Au premier chapitre, le président Patrick Genre a rappelé les derniers chiffres : 38 malades Covid hospitalisés à Pontarlier (231 dans le Doubs), une personne en réanimation à Pontarlier (70 dans le Doubs) et 13 décès à déplorer dans l'établissement de soins pontissalien (81 dans le Doubs). "En EHPAD, on déplore 149 décès dans le Doubs, un seul à Pontarlier précise M. Genre. L'EHPAD de Doubs avait heureusement anticipé les consignes officielles en confinant les résidents plus tôt et en interdisant les visites." Toujours dans les EHPAD du territoire de santé, M. Genre précise que "tous, sans exception, sont désormais concernés par un ou plusieurs cas de Covid : Doubs, Mouthe, Nozeroy et Levier."
Au chapitre social, l'élue Bénédicte Hérard a rappelé le plan mis en place sur le secteur pontissalien, via notamment le CCAS de la ville et la Croix Rouge. "300 personnes sont désormais engagées dans la fabrication de masques sur le secteur de Pontarlier" précise l'élue. Au sujet du volet social :

La Ville de Pontarlier mobilisée sur le front de l’aide sociale
Le point sur les mesures sociales mises en place à Pontarlier.

Et au chapitre économique, c'est Bertrand Guinchard qui a fait le point sur les dispositifs engagés pour soutenir l'économie. Notamment la proposition de la présidente de Région que la CCGP participe à un Fonds de solidarité régionale à hauteur d'1 euro par habitant et par mois. "Pour deux mois, ça représenterait un montant de 55 000 euros à verser à la Région" précise M. Guinchard.
Au sujet des mesures économiques, un focus sur la Ville de Pontarlier :

La Ville de Pontarlier apporte son soutien par l’activité à l’économie locale
La Ville de Pontarlier entend bien proposer des facilités et des mesures de soutien aux acteurs économiques.


L'élue d'opposition Karine Grosjean souhaiterait que les élus de la CCGP soient "en droit de participer aux débats plutôt que d'être juste une chambre d'enregistrement de décisions déjà prises. Quand pourra-t-on débattre de nos stratégies d'investissement ?" demande-t-elle. Régis Marceau (maire de Doubs) estime qu'il est "pour l'instant hors de question pour les collectivités de lancer des investissements coûteux dans ce contexte incertain."
Concernant l'impact fiscal de la crise pour la CCGP, Patrick Genre estime que "la collectivité perdra environ 800 000 euros de recettes fiscales en 2021. C'est donc une crise à long terme qui s'annonce" observe l'élu.
Un prochain conseil communautaire devrait se tenir au maximum "d'ici trois semaines."