Sylvie Himber et ses amis influenceuses se réinventent.

Sylvie Himber et quatre amies ont lancé en 2012 un blog magazine dédié aux loisirs créatifs : le “Rubicamag” qui s’est enrichi de nouveaux outils de communication en ligne avec la volonté aujourd’hui de constituer des ateliers locaux.

Labergement-Sainte-Marie. Loisirs créatifs : du virtuel au réel
Sylvie Himber s’est spécialisée dans la carterie et le scrapbooking ou l’art de valoriser les photos.

Le virtuel permet des mises en relation et des partages à l’échelle planétaire qui aboutissent parfois à de solides amitiés toujours à distance. Pour autant, quel plaisir aussi de se retrouver concrètement comme en rêve aujourd’hui Sylvie Himber ! “On a parfois envie de sortir des relations virtuelles et de créer du tissu social de proximité. Aujourd’hui, j'apprécierais aussi de participer à des ateliers de scrapbooking sans que cela soit régi des contraintes de planification à l’image d’un club où les membres se retrouvent une ou plusieurs fois par semaine à heure déterminée. Je suis plus favorable à des rendez-vous spontanés en fonction des disponibilités de chacun”, suggère celle qui ne renie pas tout le chemin parcouru pour partager sa passion. Bien au contraire. Très branchée déco notamment dans la carterie et le scrapbooking, elle crée son blog de loisirs créatifs en y associant quatre collaboratrices qui avaient fait la même démarche. “Cela n’aurait eu aucun intérêt d’œuvrer individuellement, nous avons préféré travailler ensemble.”
Le “Rubicamag”, c’est une équipe complémentaire qui évolue dans des domaines manuels différents et vient d’horizons géographiques éloignés : France, Suisse, États-Unis. “On a défini un planning où chacune est tenue de publier un article mensuel sur un thème donné, par exemple, les mille et une nuits. On partage nos tutos, nos planches, nos fichiers. Les thèmes sont définis un an à l’avance.”
Le blog comprend aujourd’hui 4 704 articles et réunit 488 abonnées sur sa newsletter. Avec le temps et l’apparition d’autres blogs concurrents, le “Rubicamag” a perdu de son attractivité. “On continue à l’alimenter car c’est notre généalogie. En 2014, on a conçu la page Facebook “Rubicamag et compagnie”, ce qui nous a permis de multiplier par cinq le nombre d’abonnés. On souhaite diversifier notre catalogue en captant d’autres créatrices françaises.”
Consciente de l’intérêt d’apporter sans cesse de la nouveauté, l’équipe a ouvert en janvier dernier une nouvelle page Facebook le “RubicaScrap”, axé sur les tendances shopping. “On a plus un rôle d’influenceuses. On présente les dernières innovations techniques, des produits, des matières, nos coups de cœur. Cette page s’imbrique avec nos autres réseaux blog, mur Facebook, groupes privés…”
Les “rubica-girls” se mettent aussi à la vidéo et diffusent leur tuto sur une chaîne Youtube qui rassemble aujourd’hui 300 abonnés. Quand on lui demande quels bienfaits elle éprouve quand elle se lance dans une nouvelle composition, Sylvie Himber répond : “C’est très stimulant avec une notion de dépassement de soi, d’art-thérapie.”

Labergement-Sainte-Marie. Loisirs créatifs : du virtuel au réel
Le blogzine “Rubicamag” associe cinq passionnées de loisirs créatifs.